Canicule : comment réagir face à une victime

Canicule : comment réagir face à une victime

3 août 2018

Lors de périodes de fortes chaleurs, le corps humain s’adapte par une transpiration plus intense, une dilatation des vaisseaux sanguins afin de maintenir sa température autour de 37°C. Les pathologies liées à une mauvaise adaptation sont :
- Les crampes de chaleur : crampes musculaires (abdomen, bras, jambes…), surtout si on transpire beaucoup lors d’activités physiques exigeantes.
- L’épuisement à la chaleur : étourdissements, faiblesse et fatigue, insomnie ou agitation nocturne inhabituelle. Survient après plusieurs jours de forte chaleur : une forte transpiration réduit le remplacement des fluides et sels corporels.
- L’insolation : liée à l’effet direct du soleil sur la tête, favorisée par la chaleur. Maux de tête violents, état de somnolence, nausées et éventuellement perte de conscience, fièvre élevée avec parfois brûlures cutanées.
- Le coup de chaleur : une urgence médicale. Le corps n’arrive pas à contrôler la température qui augmente vite et peut atteindre et dépasser 40°C, la peau est chaude rouge et sèche (absence de transpiration), maux de tête violents, confusion et perte de conscience, voire convulsions. Il faut demander une assistance médicale au plus vite, sans soins rapides, le coup de chaleur peut être fatal. A la différence du coup de chaleur, le coup de soleil, lui, n’est pas directement lié à la chaleur accablante. Il survient si la peau est directement exposée au soleil.

COMMENT REAGIR ?

Prévenez quelqu’un autour de vous, ou les secours, si vous-même ressentez un des symptômes suivants  : grande faiblesse, grande fatigue, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, crampes musculaires, température corporelle élevée, soif et maux de tête

Si vous êtes en présence d’une personne qui montre les symptômes suivants  : tient des propos incohérents, manque d’équilibre, perd connaissance, et/ou présente des convulsions
- Prévenir les secours
- Placer la victime à l’ombre et dans un endroit frais et aéré.
- Déshabiller la victime ou desserrer ses vêtements.
- L’asperger d’eau fraîche en incluant la tête et la nuque pour faire baisser la température corporelle (à renouveler régulièrement).

Si la victime est consciente, on pourra lui donner à boire par petites quantités.

Si la victime est inconsciente, la placer en position latérale de sécurité et attendre les secours.

Conseils de comportement

- En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin.
- Si vous avez besoin d’aide appelez la mairie.
- Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Accompagnez les dans un endroit frais.
- Pendant la journée, fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit.
- Utilisez ventilateur et/ou climatisation si vous en disposez. Sinon essayez de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas…) deux à trois heures par jour.
- Mouillez vous le corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains.
- Adultes et enfants : buvez beaucoup d’eau, personnes âgées : buvez 1.5L d’eau par jour et mangez normalement.
- Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h).
- Si vous devez sortir portez un chapeau et des vêtements légers.
- Limitez vos activités physiques.

Pour en savoir plus, consultez le site http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/evenement_climatique/canicule/canicule-outils.asp

Partager l'article