Infirmière en EHPAD : fiche de poste

infirmière EHPAD

7 juin 2014

Cette fiche de poste a été réalisée par des militants du SNPI CFE-CGC travaillant en EHPAD : si vous avez des suggestions d’amélioration, merci de l’enrichir en nous contactant sur snpicfecgc@yahoo.fr

En établissement d’héber­ge­ment pour per­son­nes âgées dépen­dan­tes (Ehpad), l’infir­mière s’occupe du main­tien, de l’amé­lio­ra­tion de l’état de santé et de l’auto­no­mie des patients en leur pro­di­guant des soins. Elle doit adap­ter la prise en charge en fonc­tion des par­ti­cu­la­ri­tés de chacun d’entre eux.

La spé­ci­fi­cité des ser­vi­ces de géria­trie est qu’ils sont des lieux de vie pour des per­son­nes âgées dépen­dan­tes, ce qui impli­que un rôle rela­tion­nel majeur envers les rési­dants et leurs famil­les ou pro­ches, dans le cadre du projet de vie ins­ti­tu­tion­nel. L’infir­mière doit élaborer et mettre en oeuvre les pro­jets de vie indi­vi­duels des rési­dants : l’objec­tif pre­mier est une bonne prise en consi­dé­ra­tion du rési­dent pour pré­ser­ver la conti­nuité de la vie et l’auto­no­mie de la per­sonne

Le déve­lop­pe­ment des patho­lo­gies de type Alzheimer ren­force les besoins de com­pé­ten­ces spé­ci­fi­ques par rap­port aux objec­tifs d’accom­pa­gne­ment des pro­jets de vie, de main­tien / sti­mu­la­tion des capa­ci­tés cog­ni­ti­ves, de socia­li­sa­tion.

L’infir­mière en EHPAD doit être capa­ble de :
- Prendre en charge un grand nombre de rési­dants
- Détecter l’urgence et d’y faire face en pre­nant les ini­tia­ti­ves qui s’impo­sent.
- Assurer l’enca­dre­ment d’une impor­tante équipe d’aides-soi­gnant(e)s
- Encadrer les sta­giai­res (IDE, AS, BEP)

Activités prin­ci­pa­les :
- Recueil des don­nées cli­ni­ques, des besoins et des atten­tes de la per­sonne et de son entou­rage
- Établissement du projet de soins et de la pla­ni­fi­ca­tion des acti­vi­tés infir­miè­res pour le patient
- Réalisation, contrôle des soins infir­miers et accom­pa­gne­ment de la per­sonne et de son entou­rage
- Surveillance de l’évolution de l’état de santé des patients
- Assistance tech­ni­que lors de soins réa­li­sés par le méde­cin
- Information et éducation de la per­sonne et de son entou­rage
- Rédaction et mise à jour du dos­sier du patient
- Accueil et enca­dre­ment péda­go­gi­que des sta­giai­res et des per­son­nels placés sous sa res­pon­sa­bi­lité
- Coordination et orga­ni­sa­tion des acti­vi­tés et des soins concer­nant un patient ou un groupe de patients pen­dant l’hos­pi­ta­li­sa­tion et lors de sa sortie
- Réalisation d’études et de tra­vaux de recher­che et veille pro­fes­sion­nelle
- Gestion et contrôle des pro­duits, des maté­riels et des dis­po­si­tifs médi­caux
- Mise en oeuvre des pro­cé­du­res d’élimination des déchets

Savoir-faire requis :
- Etre capa­ble d’anti­ci­pa­tion (pré­voir les acti­vi­tés des autres per­son­nels soi­gnants, pré­voir les pério­des sans méde­cin)
- Évaluer l’état de santé et le degré d’auto­no­mie de la per­sonne
- Effectuer et for­ma­li­ser le diag­nos­tic infir­mier et déci­der de la réa­li­sa­tion des soins rele­vant de son ini­tia­tive
- Réaliser les soins infir­miers et les acti­vi­tés thé­ra­peu­ti­ques adap­tés aux situa­tions en res­pec­tant les pro­to­co­les d’hygiène et les règles de bonnes pra­ti­ques
- Identifier les situa­tions d’urgence ou de crise et y faire face par des actions adap­tées
- Créer une rela­tion de confiance avec le patient et son entou­rage
- Planifier et orga­ni­ser son temps et celui de ses col­la­bo­ra­teurs dans le cadre du tra­vail d’équipe
- Évaluer la qua­lité des pra­ti­ques et les résul­tats des soins infir­miers
- Élaborer et uti­li­ser des pro­to­co­les de soins concer­nant le rôle infir­mier
- Travailler en équipe inter­pro­fes­sion­nelle
- Analyser, syn­thé­ti­ser des infor­ma­tions per­met­tant la prise en charge de la per­sonne soi­gnée et la
conti­nuité des soins
- Conduire des entre­tiens de sou­tien d’aide
- Éduquer, conseiller le patient et l’entou­rage en vue d’une démar­che d’auto­no­mi­sa­tion

**************************************************************

Fiche de poste de l’Infirmier Référent en EHPAD :
- Rôle de coor­di­na­tion des mis­sions et tâches des pro­fes­sion­nels de l’établissement,
- Gestion du plan­ning du per­son­nel (élaboration, suivis, rem­pla­ce­ments, évaluations),
- Rôle d’évaluation de la qua­lité des pres­ta­tions de l’équipe (obli­ga­tion de prise de recul par rap­port à sa fonc­tion : faire res­sor­tir les points posi­tifs et néga­tifs),
- Formation et infor­ma­tion rela­ti­ves aux pro­cé­du­res de sécu­rité (fugue, chute, conten­tion, etc.)
- Animation des pro­fes­sion­nels de l’établissement,
- Information / Formations des pro­fes­sion­nels de l’établissement.
- Evaluation de la dépen­dance, en lien direct avec le méde­cin coor­don­na­teur de l’établissement et les Aides-soi­gnan­tes,
- Interventions d’actes infir­miers dans un but pré­ven­tif ou cura­tif,
- Contrôle du suivi et de la mise en appli­ca­tion des règles d’hygiène, de pré­ven­tion et de dié­té­ti­que,
- Responsabilités liées aux suivis et à la ges­tion des pro­duits para­mé­di­caux, médi­caux, maté­riels,
- Rôle d’ana­lyse de situa­tions au quo­ti­dien (iden­ti­fi­ca­tion des pro­blè­mes et évaluation des besoins : Diagnostic IDE et démar­che de soins),
- Maintien et suivi de la qua­lité des soins, au tra­vers de recher­ches sta­tis­ti­ques inter­nes,
- Rôle d’ani­ma­tion d’équipe (répon­ses aux besoins et/ou pro­blè­mes de la per­sonne par rap­port aux famil­les, per­son­nes âgées et envi­ron­ne­ment – enca­dre­ment des sta­giai­res), et orga­ni­sa­tion de réu­nions à thème : grippe, cani­cule, hygiène des mains, trou­bles du com­por­te­ment, etc.
- Rôle éducatif auprès de l’équipe (com­por­te­ments et atti­tu­des à avoir face à des situa­tions…), de la per­sonne âgée, famil­les et inter­ve­nants exté­rieurs),
- Rôle créa­tif par rap­port aux outils de tra­vail (Projet et Dossier de soins, Dossier médi­cal, grilles d’évaluations, pro­to­co­les…),

Compétences atten­dues :
- Vérifier la récep­tion et mise en appli­ca­tion des infor­ma­tions trans­mi­ses,
- Concevoir, for­ma­li­ser et adap­ter des pro­cé­du­res/pro­to­co­les/modes
opé­ra­toi­res/consi­gnes
- Etablir une orga­ni­sa­tion du tra­vail et en assu­rer le suivi,
- Créer et ren­sei­gner une grille d’évaluation,
- Concevoir, pilo­ter et évaluer un projet
- Faire les trans­mis­sions équipe et direc­tion,
- Etablir les plan­nings du per­son­nel
- Travailler en réseau

L’infir­mier(e)-réfé­rent(e) en EHPAD, dit aussi IDER, doit orga­ni­ser et contrô­ler les pres­ta­tions de soins, enca­drer, former, évaluer les soi­gnants, orga­ni­ser leur tra­vail, gérer les conflits, accueillir les rési­dents, com­mu­ni­quer avec les famil­les, contri­buer à l’élaboration des pro­jets d’accom­pa­gne­ment des rési­dents,... le tout dans le res­pect du projet d’établissement et en col­la­bo­ra­tion avec le direc­teur, le méde­cin-coor­don­na­teur et l’équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire.

Exemples de for­ma­tions uni­ver­si­tai­res :
- Un diplôme uni­ver­si­taire (DU) vient d’être créé en 2014 par l’uni­ver­sité Paris Descartes, pour les infir­miers réfé­rents exer­çant en Ehpad.
- DU "soins enca­dre­ment et pilo­tage de l’orga­ni­sa­tion des soins-option géron­to­lo­gie" de l’école supé­rieure Montsouris à Paris.

L’infir­mière en EHPAD doit faire res­pec­ter la Charte des droits et liber­tés de la per­sonne âgée dépen­dante

Lorsqu’il sera admis par tous que les per­son­nes âgées dépen­dan­tes ont droit au res­pect absolu de leurs liber­tés d’adulte et de leur dignité d’être humain, cette charte sera appli­quée dans son esprit.
- 1.CHOIX DE VIE : Toute per­sonne âgée deve­nue han­di­ca­pée ou dépen­dante est libre d’exer­cer ses choix dans la vie quo­ti­dienne et de déter­mi­ner son mode de vie.
- 2.CADRE DE VIE : Toute per­sonne âgée en situa­tion de han­di­cap ou de dépen­dance doit pou­voir choi­sir un lieu de vie – domi­cile per­son­nel ou col­lec­tif – adapté à ses atten­tes et à ses besoins.
- 3.VIE SOCIALE ET CULTURELLE : Toute per­sonne âgée en situa­tion de han­di­cap ou de dépen­dance conserve la liberté de com­mu­ni­quer, de se dépla­cer et de par­ti­ci­per à la vie en société.
- 4.PRÉSENCE ET RÔLE DES PROCHES : Le main­tien des rela­tions fami­lia­les, des réseaux ami­caux et sociaux est indis­pen­sa­ble à la per­sonne âgée en situa­tion de han­di­cap ou de dépen­dance.
- 5.PATRIMOINE ET REVENUS : Toute per­sonne âgée en situa­tion de han­di­cap ou de dépen­dance doit pou­voir garder la maî­trise de son patri­moine et de ses reve­nus dis­po­ni­bles.
- 6.VALORISATION DE L’ACTIVITÉ : Toute per­sonne âgée en situa­tion de han­di­cap ou de dépen­dance doit être encou­ra­gée à conser­ver des acti­vi­tés.
- 7.LIBERTÉ DE D’EXPRESSION ET LIBERTÉ DE CONSCIENCE : Toute per­sonne doit pou­voir par­ti­ci­per aux acti­vi­tés asso­cia­ti­ves ou poli­ti­ques ainsi qu’aux acti­vi­tés reli­gieu­ses et phi­lo­so­phi­ques de son choix.
- 8.PRÉSERVERVATION DE L’AUTONOMIE : La pré­ven­tion des han­di­caps et de la dépen­dance est une néces­sité pour la per­sonne qui vieillit.
- 9.ACCÈS AUX SOINS ET À LA COMPENSATION DES HANDICAPS : Toute per­sonne âgée en situa­tion de han­di­cap ou de dépen­dance doit avoir accès aux conseils, aux com­pé­ten­ces et aux soins qui lui sont utiles.
- 10.QUALIFICATION DES INTERVENANTS : Les soins et les aides de com­pen­sa­tion des han­di­caps que requiè­rent les per­son­nes mala­des chro­ni­ques doi­vent être dis­pen­sés par des inter­ve­nants formés, en nombre suf­fi­sant, à domi­cile comme en ins­ti­tu­tion.
- 11.RESPECT DE LA FIN DE VIE : Soins, assis­tance et accom­pa­gne­ment doi­vent être pro­cu­rés à la per­sonne âgée en fin de vie et à sa famille.
- 12.LA RECHERCHE : UNE PRIORITÉ ET UN DEVOIR : La recher­che mul­ti­dis­ci­pli­naire sur le vieillis­se­ment, les mala­dies han­di­ca­pan­tes liées à l’âge et les han­di­caps est une prio­rité. C’est aussi un devoir.
- 13.EXERCICE DES DROITS ET PROTECTION JURIDIQUE DE LA PERSONNE VULNÉRABLE : Toute per­sonne en situa­tion de vul­né­ra­bi­lité doit voir pro­té­gés ses biens et sa per­sonne.
- 14.L’INFORMATION : L’infor­ma­tion est le meilleur moyen de lutter contre l’exclu­sion.

Voir également la fiche de poste de l’infir­mière coor­di­na­trice en EHPAD : http://www.syn­di­cat-infir­mier.com/L-infir­miere-coor­di­na­trice-ou.html

Partager l'article