Tétanos : 8 morts en France, alors que la vaccination aurait permis d’éviter la totalité des cas

16 décembre 2018

Le tétanos a infecté 35 personnes en France de 2012 à 2017, dont huit sont mortes, alors que la vaccination aurait permis d’éviter la totalité des cas, indique Santé publique France dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Grace à la vaccination, la maladie a fortement régressé de 1960 (plus de 450 cas et 300 décès) à 2006 avant de revenir. Les 35 cas déclarés sont principalement des personnes âgées (71 % avaient 70 ans ou plus) mais aussi, pour trois cas, de jeunes garçons âgés de 3, 4 et 8 ans. Tous les cas dont le statut vaccinal a pu être documenté étaient non ou mal vaccinés. Parmi les trois enfants, celui âgé de 4 ans avait une vaccination incomplète (deux des trois doses prévues pour la primo vaccination) et les deux autres n’étaient pas vaccinés.

Le tétanos est une maladie aiguë grave, souvent mortelle en l’absence de prise en charge lourde (réanimation). Elle est due à une toxine produite par une bactérie (Clostridium tetani) naturellement présente dans la terre. La contamination peut s’effectuer par n’importe quelle blessure, coupure ou plaie banale. Dans 75 % des cas on retrouve comme porte d’entrée une blessure minime, souillée par de la terre ou des débris végétaux, mais la part prise par les plaies chroniques n’est pas négligeable.

Cette maladie n’est pas contagieuse. Une couverture vaccinale élevée dans la population ne protège donc pas les sujets non ou mal vaccinés. Seule la vaccination individuelle complète (incluant les rappels) protège contre l’infection.

Les cas et les décès qui persistent pourraient être très facilement évités par la vaccination systématique des adultes par l’anatoxine tétanique, avec une amélioration de l’application de la politique des rappels et, en cas de plaie, par la vaccination et l’administration d’immunoglobulines spécifiques humaines.

Chez les nourrissons et les enfants, le calendrier vaccinal prévoit une primo-vaccination comportant deux doses de vaccin combiné à 2 mois d’intervalle, administrées à l’âge de 2 et 4 mois, suivies d’une dose de rappel à l’âge de 11 mois. Cette primovaccination est obligatoire chez l’enfant. Les rappels ultérieurs doivent être faits à l’âge de 6 ans puis entre 11 et 13 ans.

A l’âge adulte, les rappels sont administrés à l’âge de 25, 45 et 65 ans puis tous les 10 ans (à 75, 85, 95 ans...) compte tenu de l’immunosénescence (vieillissement du système immunitaire contribuant chez la personne âgée, à l’augmentation de l’incidence des maladies infectieuses mais aussi à la diminution de la qualité de la réponse vaccinale).

Plus de détails :
- http://invs.santepubliquefrance.fr/fr../Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Tetanos/Donnees-epidemiologiques
- https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Tetanos

Partager l'article