Mobilisation unitaire retraite : les hôpitaux de l’APHP en grève à partir du 24 janvier

Prévis de grève intersyndicale APHP retraite

19 janvier 2023

Nous étions 2 millions le 19 janvier à manifester dans toute la France, dont 400.000 à Paris. La prochaine mobilisation confédérale sera le mardi 31 janvier.
Au niveau des 37 hôpitaux de Paris, les 7 syndicats de l’APHP appellent à une grève reconductible à partir du 24 janvier, avec des actions dans les établissements. Ci-joint le préavis de grève reconductible de l’intersyndicale APHP USAP-CGT, SUD SANTE, FO, CFDT, CFTC, UNSA, CFE-CGC

Dans le cadre de la mobi­li­sa­tion natio­nale pour la défense des retrai­tes à l’appel de 7 orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les, nous vous dépo­sons un préa­vis grève reconduc­ti­ble à partir du mardi 24 jan­vier 2023 avec les reven­di­ca­tions por­tées par les agents.

Sous réserve de solu­tion satis­fai­sant les per­son­nels concer­nés, et inter­ve­nues dans le cadre des dis­po­si­tions des arti­cles 1er et 3 (der­nier alinéa) de la loi pré­ci­tée, la ces­sa­tion concer­tée du tra­vail pren­dra effet à 7 heures, le mardi 24 jan­vier 2023.

Pour les agents soumis au ser­vice continu et dont les horai­res d’embau­che et de débau­che débor­dent les jours et horai­res pré­ci­tés, le préa­vis doit cou­vrir les agents en amont et en aval de ces jour­nées.

Nous atti­rons votre atten­tion sur le fait que ce préa­vis est vala­ble pour l’ensem­ble des per­son­nels rele­vant des établissements de l’AP-HP visés par la loi du 31 juillet 1963.

Nous renou­ve­lons la volonté des per­son­nels en lutte de voir s’ouvrir de véri­ta­bles négo­cia­tions, en vue du règle­ment des reven­di­ca­tions por­tées par l’action de ces per­son­nels concer­nant, notam­ment :

pour :
- le main­tien de notre sys­tème de retraite spé­ci­fi­que (CNRACL),
- le main­tien, le retour et l’élargissement de la reconnais­sance de la caté­go­rie active avec un départ anti­cipé,
- la créa­tion de mil­liers d’emplois titu­lai­res à l’APHP pour l’amé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail, pour plus de coti­sa­tions socia­les pour le finan­ce­ment de notre caisse de retraite,
- la titu­la­ri­sa­tion de tous les contrac­tuels pour l’égalité des droits, l’emploi et pour plus de coti­sants à notre caisse de retraite
- l’aug­men­ta­tion immé­diate des rému­né­ra­tions (trai­te­ments de base) par
l’aug­men­ta­tion du point d’indice per­met­tant des recet­tes sup­plé­men­tai­res pour
notre caisse de retraite.

Pour le retrait de la réforme des retrai­tes du gou­ver­ne­ment E. Macron, E. Borne. Contre le recul de l’âge de départ de 62 à 64 ans et l’aug­men­ta­tion de la durée des coti­sa­tions pour le taux plein.

Le syn­di­cat de l’inter­syn­di­cale rap­pelle que leurs orga­ni­sa­tions savent pren­dre leurs res­pon­sa­bi­li­tés pour assu­rer la sécu­rité et les soins aux mala­des, dans la limite des moyens humains et maté­riels.

Intersyndicale APHP USAP-CGT, SUD SANTE, FO, CFDT, CFTC, UNSA, CFE-CGC.

Partager l'article