Prime « Grand âge » pour les aides-soignants en gériatrie

Prime « Grand âge » pour les aides-soignants

2 février 2020

Un décret met en place la prime « géria­trie » per­met­tant à tous les aides-soi­gnants, titu­lai­res et contrac­tuels, dès lors qu’ils exer­cent effec­ti­ve­ment les fonc­tions cor­res­pon­dant à leur grade dans les struc­tu­res de géria­trie (unités de soins de longue durée, SSR géria­tri­ques, géria­trie aiguë), de béné­fi­cier de 100 euros nets par mois.

Selon le minis­tère, la prime Grand Âge concer­nera 80.000 aides-soi­gnants exer­çant au sein d’Ehpad et des ser­vi­ces géria­tri­ques hos­pi­ta­liers (méde­cine, soins de suite, soins de longue durée), mais vu le nombre de #fa­ke­news du gou­ver­ne­ment, ce serait plutôt 45.000 per­son­nes. Ainsi, à l’AP-HP (qui repré­sente 10% des effec­tifs de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière), cette prime concer­nera envi­ron 4 200 aides-soi­gnants. Elle sera inté­grée dès la rému­né­ra­tion de jan­vier 2020 et sera payée dès février ou mars 2020.

Cette prime " Grand âge " est des­ti­née à reconnaî­tre l’enga­ge­ment des pro­fes­sion­nels exer­çant auprès des per­son­nes âgées et les com­pé­ten­ces par­ti­cu­liè­res néces­sai­res à leur prise en charge.

La demande du Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC est que les infir­miè­res béné­fi­cient de la même prime, au vu des dif­fi­cultés de recru­te­ment en géria­trie et en EHPAD, dans les établissements publics et privés.

Voir également : Plan hôpi­tal 2019 : ana­lyse du syn­di­cat infir­mier SNPI CFE-CGC https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Plan-hopi­tal-2019-ana­lyse-du-syn­di­cat-infir­mier-SNPI-CFE-CGC.html

Décret n° 2020-66 du 30 jan­vier 2020 por­tant créa­tion d’une prime « Grand âge » pour cer­tains per­son­nels affec­tés dans les établissements men­tion­nés à l’arti­cle 2 de la loi n° 86-33 du 9 jan­vier 1986 (NOR : SSAH2000495D) https://www.legi­france.gouv.fr/affich­Texte.do?cid­Texte=JORFTEXT000041505345&fast­Pos=1&fas­tRe­qId=1277857613&cate­go­rie­Lien=cid&oldAc­tion=rech­Texte

Article 1

Une prime " Grand âge " est créée au sein des établissements men­tion­nés à l’ arti­cle 2 de la loi du 9 jan­vier 1986 sus­vi­sée dans les condi­tions men­tion­nées à l’arti­cle 2 du pré­sent décret. Elle a voca­tion à reconnaî­tre l’enga­ge­ment des pro­fes­sion­nels exer­çant auprès des per­son­nes âgées et les com­pé­ten­ces par­ti­cu­liè­res néces­sai­res à leur prise en charge.

Article 2

La prime " Grand âge " est versée aux agents titu­lai­res ou sta­giai­res en acti­vité rele­vant des grades d’aides-soi­gnants prévus par le décret du 3 août 2007 sus­visé et aux agents contrac­tuels exer­çant des fonc­tions simi­lai­res à ces agents.

Les béné­fi­ciai­res de cette prime exer­cent dans les établissements d’héber­ge­ment pour per­son­nes âgées dépen­dan­tes, les unités de soins de longue durée, les ser­vi­ces de soins de suite et de réa­dap­ta­tion géria­tri­que, les ser­vi­ces de méde­cine géria­tri­que, ou toute autre struc­ture spé­cia­li­sée dans la prise en charge des per­son­nes âgées. Ils exer­cent de manière effec­tive les fonc­tions cor­res­pon­dant à leur corps et à leur grade.

Article 3

La prime " Grand âge " est versée men­suel­le­ment à terme échu. Elle est réduite, le cas échéant, dans les mêmes pro­por­tions que le trai­te­ment. Son attri­bu­tion est exclu­sive de celle de la prime prévue par le décret du 22 juin 2010 sus­visé.

Pour les agents exer­çant dans plu­sieurs struc­tu­res, le mon­tant de la prime " Grand âge " est cal­culé au pro­rata du temps accom­pli dans l’une des struc­tu­res men­tion­nées à l’arti­cle 2.

Article 4

Le mon­tant de la prime " Grand âge " est fixé par arrêté conjoint des minis­tres char­gés de la santé, de la fonc­tion publi­que et du budget.

Article 5

Les dis­po­si­tions du pré­sent décret s’appli­quent aux rému­né­ra­tions ver­sées à comp­ter du mois de jan­vier 2020.

Partager l'article